République d’Haïti

Commission Multisectorielle de Gestion de la Pandémie du Covid-19 CMGP-Covid-19

Contexte

Depuis la déclaration d’urgence sanitaire universelle, les autorités gouvernementales se sont mobilisées avec les partenaires opérant dans le pays afin de prendre les mesures visant d’une part à limiter la propagation du virus, et, d’autre part à assurer la prise en charge des personnes testées positives.

La présence et l’engagement aux côtés du gouvernement haïtien d’un grand nombre de partenaires de la société civile, du secteur privé des affaires, du secteur public et de la communauté internationale en appui à la réponse représentent certainement une énorme opportunité devant être mise à profit mais aussi, un défi de taille qui appelle au renforcement des mécanismes pour des actions concertées, coordonnées et mises en cohérence avec un Plan Opérationnel Intégré (POI).

Compte tenu de la gravité de la situation résultant de la pandémie du Covid-19, de l’urgence de prendre des dispositions particulières pour secourir efficacement les populations menacées, de l’expression de la volonté des gens de la société civile, du secteur des affaires, du secteur public et de la communauté internationale d’apporter leurs contributions à cette lutte, et de coordonner un déploiement efficace des ressources et appuis tant locaux qu’internationaux, il a été créé une Commission Multisectorielle de Gestion de la Pandémie du Covid-19 (CMGP-Covid-19) avec un mandat de quatre-vingt-dix jours.

La mission de la CMGP-Covid-19 est d’assurer la planification stratégique et la coordination des ressources provenant des organisations non-gouvernementales et du secteur privé des affaires en offrant toute la transparence et la responsabilité nécessaires. La mise en œuvre reste assurée par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP).

Cette Commission, dotée des pouvoirs nécessaires relativement aux ressources placées sous sa gestion, peut faire appel à toutes les compétences jugées utiles dans l’accomplissement de ses activités. La Commission s’assurera de la célérité de la mise à disposition de ses besoins.

Au niveau opérationnel, la Commission met sur pied une salle de contrôle appelée à coordonner la réponse nationale en partenariat avec le secteur privé, la société civile, et la coopération internationale. En étroite collaboration avec le comité scientifique, la salle de contrôle fournit le leadership et assure la coordination des parties prenantes locales et internationales pour le développement, la mise en œuvre, le suivi et la mise à jour continue d’un Plan Opérationnel Intégré. Cette salle sera staffée de ressources humaines déléguées du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, et du secteur privé haïtien.

La CMGP-Covid-19 est co-présidée par le Dr. Lauré Adrien et le Dr. Jean W. Pape. M. Paul Auxila en est le Contrôleur Général des opérations.

Vision

Nous prévoyons que l’épidémie en Haïti touchera une majorité de personnes de la tranche d’âge 25 à 55 ans, qui présenteront une détresse respiratoire modérée, et, qui mourront si nous ne sommes pas en mesure de leur offrir une oxygénothérapie de base. En considération de ces deux prémisses seulement, il est évident que la réponse d’Haïti doit se concentrer sur la disponibilité d’un plus grand nombre de lits d’hôpitaux, et notre capacité à fournir de l’oxygène et des soins de soutien de base (médicaments réduisant la fièvre, réhydratation par des solutés si nécessaire et autres traitements) afin de sauver le plus de vies possibles. Ce paquet de services de santé de base, déjà disponible dans la plupart des hôpitaux de Port-au-Prince et dans les provinces, peut être organisé en tant que services essentiels à fournir aux patients présentant des symptômes respiratoires. Le pourcentage faible de patients en détresse respiratoire sévère sera alors référé à des centres spécialisés désignés et équipés pour la prise en charge en soins intensifs.

Pour que cette réponse soit efficace, il sera impératif que tous les secteurs, public, privé, et les organisations non gouvernementales (ONG), soient mobilisés et capables d’offrir ce paquet essentiel de soins et services de base.

Objectifs spécifiques de la Commission

La Commission agit en support au Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) et contribue à son renforcement. En étroite collaboration avec le MSPP, ses objectifs spécifiques sont :

  • Assurer la planification stratégique de la réponse à la pandémie du COVID-19 ;
  • Développer un plan opérationnel et un budget qui incluent les préoccupations du MSPP et des
    partenaires ;
  •  Appuyer le MSPP dans le développement, l’exécution et le suivi d’un Plan Opérationnel Intégré
    pour la réponse à la pandémie qui regroupe ses partenaires techniques et financiers et leurs
    interventions ;
  • Assurer la coordination des ressources provenant des organisations non gouvernementales et
    du secteur privé des affaires en appui à la mise en œuvre du POI ;
  • Fournir un appui managérial et technique au MSPP dans son rôle de maitre d’œuvre et
    d’ordonnateur pour l’exécution du Plan Opérationnel Intégré (POI) devant guider la réponse au
    COVID-19 ;
  • Faire appel à toutes les compétences jugées utiles dans l’accomplissement de ses activités ;
  • Appuyer le MSPP dans les négociations et la canalisation des appuis techniques et financiers
    internationaux en support à l’exécution du MSPP ;

Principes directeurs

  1.  Urgence
  2. Alignement
  3. Coordination
  4. Flexibilité
  5. Transparence
  6. Communication
  7. Respect et Redevabilité mutuelle
  8. Focus sur coût efficacité et atteinte des résultats

Clusters du Plan Opérationnel Intégré

Cette structure agile et dynamique regroupe cinq clusters techniques qui seront activés et/ou modifiés en fonction de l’évolution de la pandémie en Haïti :

  1. Mise en place et fonctionnement des structures de soins (Niveaux 1 et 2) et disponibilité du
    plateau technique nécessaires pour la prise en charge des cas ;
  2. Formation du personnel soignant pour l’application des protocoles approuvés ;
  3. Mobilisation communautaire et communication pour le changement de comportement ;
  4. Planification intégrée pour les achats de matériel et équipements, logistique et distribution ;
  5. Surveillance épidémiologique, laboratoires, recherches, analyses des données et rapportage.

La Commission mettra en place des systèmes de gestion légers, agiles et pleinement fonctionnels pour la coordination des opérations, la gestion administrative et financière, la gestion de la performance, et la communication.